Les vibrations indicibles

Un mépris et une indifférence affichés comme le filmerait Godard, un jeu de regard complice comme le peindrait Manet ? Les références peuvent être essaimées à l’infini dans cette fresque humaine. Cette captation du réel, remaniée au plus haut désir de ces jeunes femmes aux poses lascives et aux regards profondément énigmatiques, nous poursuit dans notre for intérieur. Ici, il y a bien un jeu de rôle mais les acteurs feignent de l’ignorer.
On se demande réellement à quoi pense ces nubiles, dans ce harem sinueux et déguisé. Le grain exhumé, le cadrage recherché pour plus d’intimité, l’immersion psychologique avec ces reflets immersifs, ce polyptyque créé un monde qui raconte l’histoire insoluble de la nature humaine. Ces Gioconda contemporaines sourient assez rarement mais n’en demeurent pas moins secrètes. En apothéose, les miroirs de l’âme se conjuguent aux secrets de l’être.

Guillaume Robin

Guillaume Robin est historien de l’art, journaliste, plasticien  et spécialiste des avant-gardes. Il est l’auteur du “Lettrisme, le bouleversement des arts” (Hermann) 2011 et “Les Peintres oubliés” (Ovadia) 2014.
Il est le co-fondateur et rédacteur de la revue critique COMBINE qui propose de réfléchir à l’actualité par le truchement de l’art. Il travaille à Paris et continue d’analyser les multiples champs inexplorés de l’Art.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

12.02 | 22:13

Very interesting.

...
27.01 | 15:56

Le travail de cette artiste est au cœur des nouvelles productions de subjectivité que j'attend et espère dans cet océan de médiocrité et de paresse ambiante

...
16.12 | 22:55

Simmetria ermetica.

...
05.06 | 12:03
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE